Mers Australes - Une mission scientifique en antartique

LES MANCHOTS ET LEURS SECRETS

Leur sosie : les pingouins

Deux espèces de pingouins sont connues : le grand pingouin, aujourd'hui disparu et le petit pingouin, actuellement menacé. Elles font toutes les deux partie de la famille des alcidés qui comprend entre autres les macareux, les guillemots et les stariques.

Le grand pingouin

Le grand pingouin ou Pinguinus impenni était l'unique représentant du genre pinguinus. Il ressemblait au manchot, d'où la confusion des navigateurs. Il était grand (environ 80 cm en station debout), noir sur le dos et blanc sur le ventre, avec de petites ailes qui ne lui permettaient pas de voler. Il se caractérisait par un bec noir à grands sillons, des tâches brunes sur le cou et la gorge mais surtout par une grande tâche blanche au dessus des yeux. Comme le manchot, le grand pingouin était un bon plongeur qui passait le plus clair de son temps dans les eaux froides près des côtes atlantiques nord. Il ne revenait sur les îles rocheuses qu'une fois par an pour retrouver son fidèle conjoint, nidifier et élever son unique petit. Malheureusement, il a longtemps été chassé pour sa viande, sa graisse, ses plumes et a été transformé en objet de collection. Il s'est éteint au mois de juin 1844 suite à la capture du dernier couple de grand pingouin.
Le grand pingouin, <i>Pinguinus impennis</i>

Zoom/ressources/ressource_320.jpg

Le grand pingouin, Pinguinus impennis

Dessin de John Gould (1804-1881)

Le petit pingouin

Aujourd'hui, il existe encore un cousin morphologiquement proche du grand pingouin : le « petit pingouin » ou alca torda notamment présent sur les côtes bretonnes. Cet oiseau a, lui aussi, une livrée noire et blanche et de petites ailes. En revanche, il est plus petit (environ 40 cm) et il est capable de voler. Son bec est noir assez court et épais, entouré d'une collerette blanche. Ses ailes noires sont traversées par une ligne blanche. Comme les autres alcidés, le petit pingouin occupe, dans l'Arctique, une niche écologique homologue à celle des manchots dans l'Antarctique. Il vit dans les mers froides où il se nourrit de poissons. Une fois par an, les couples se retrouvent sur la terre ferme et élèvent leur unique petit jusqu'à son émancipation. Leur durée de vie moyenne est de 20 ans.
Petit pingouin, <i>Alca torda</i>

Zoom/ressources/ressource_322.jpg

Petit pingouin, Alca torda

© Yvon Toupin

Le grand pingouin, <i>Pinguinus impennis</i>

Zoom /ressources/ressource_325.jpg

Le grand pingouin, Pinguinus impennis

Dessin de Francis Orpen Morris (1810-1893)

Petit pingouin, <i>Alca torda</i>

Zoom /ressources/ressource_321.jpg

Petit pingouin, Alca torda

© Yvon Toupin

Petit pingouin, <i>Alca torda</i>

Zoom /ressources/ressource_323.jpg

Petit pingouin, Alca torda

© Yvon Toupin

Petit pingouin, <i>Alca torda</i>

Zoom /ressources/ressource_324.jpg

Petit pingouin, Alca torda

© Yvon Toupin