Mers Australes - Une mission scientifique en antartique

CONTEXTE

Le Census of Antartic Marine Life

L'Année Polaire Internationale et le CAML

Dans le cadre de son programme Evolution et Biodiversité en Antarctique (EBA), le Scientific Committee on Antarctic Research (SCAR) a proposé qu’une action internationale de coordination sur la vie marine Antarctique, Census of Antarctic Marine Life (CAML) soit une des activités prioritaires pendant l’Année Polaire Internationale (2007-2009). Des moyens financiers réunis par la Fondation Alfred P. Sloan ont permis à la commission de coordination du CAML de mettre en place un programme scientifique et de coordonner le projet.

Le CAML met l’accent sur l’étude de la partie de l’Océan Austral liée la banquise, avant, et pendant l’Année Polaire Internationale. Sa philosophie est d’intégrer la connaissance déjà acquise (par exemple l’utilisation de collections existantes) en complément des objectifs de recherche déjà prédéfinis, en recouvrant tous les secteurs, organismes, habitats et thématiques et de transmettre activement les connaissances acquises vers le grand public.

Dans les programmes du CAML, la recherche sur la biodiversité des écosystèmes antarctiques est fondée sur la compréhension des systèmes biologiques sur un plan fonctionnel, lié à leur environnement physique. C’est en étudiant les organismes, leurs liens de parenté, leur histoire évolutive, et le tempo de leur adaptation à l’environnement qu’il est possible de comprendre leur fonctionnalité, et d’accéder à une connaissance de la composition faunistique selon les différents types d’habitats passés et présents. Pour le futur, le concept de « biodiversité fonctionnelle », c'est-à-dire comment les organismes survivent aux conditions extrêmes de l’Antarctique, ou survivront à un changement climatique régional ou global, représente le point central des recherches.

Définir le rôle des écosystèmes de l’Océan Austral qui entoure le Continent Antarctique est nécessaire, de même qu’estimer quel en est le bénéfice pour l’Humanité. Il est également nécessaire d’évaluer comment cet écosystème a pu être affecté par le climat et comment il pourrait l’être par le changement global. Les principales questions auxquelles il est nécessaire de répondre et les projets d’études spécifiques sont définis et coordonnés par le comité Scientifique du CAML sur la base des disponibilités des navires polaires mis à disposition par les différentes nations impliquées dans des programmes de recherche antarctique
Banquise en début de fragmentation, au début de l’été. Au fond des icebergs tabulaires.

Zoom/ressources/ressource_51.jpg

Banquise en début de fragmentation, au début de l’été. Au fond des icebergs tabulaires.

© Catherine Ozouf-Costaz

Manchots adélie sur de la glace dérivante, devant un iceberg

Zoom /ressources/ressource_53.jpg

Manchots adélie sur de la glace dérivante, devant un iceberg

© Catherine Ozouf-Costaz

Des protocoles communs pour faciliter l'échange et le partage de l'information

Les équipes scientifiques participant au CAML se sont engagées à échantillonner selon un ensemble de protocoles décidés en concertation, de manière à uniformiser ensuite le système d’analyse et d’interprétation des résultats. Cela concerne aussi bien les moyens de récolte ou d’observation sous-marine que la gestion des données obtenues. Les protocoles de gestion des données du CAML sont mis au point par le réseau du SCAR-Marine Biodiversity Information Network (SCAR-MarBIN). La mise en commun de toutes ces informations dans des bases de données internationales maximise leur disponibilité à large échelle et offre la possibilité de faire des recherches et des synthèses à partir de plusieurs sources, du fait de leur assemblage les unes avec les autres.
Assemblage benthique dominé par des espèces filtreuses

Zoom/ressources/ressource_54.jpg

Assemblage benthique dominé par des espèces filtreuses

Au premier plan, des ascidies, puis cinq grosses éponges sur lesquelles
sont agrippés des comatules © AWI, Gutt 1998

<i>Trematomus nicolai</i>

Zoom/ressources/ressource_55.jpg

Trematomus nicolai

Téléostéen à anti-gel de la famille des Notothéniidés
© Erwan Leguilloux

<i>Cygnodraco mawsoni</i>

Zoom /ressources/ressource_56.jpg

Cygnodraco mawsoni

Téléostéen à anti-gel de la famille des Bathydraconidés © Marino Vacchi

<i>Chionodraco hamatus</i>

Zoom /ressources/ressource_57.jpg

Chionodraco hamatus

Téléostéen à anti-gel de la famille des Channichthyidés, espèce sans hémoglobine © Marino Vacchi

<i>Psilodraco breviceps</i>

Zoom /ressources/ressource_58.jpg

Psilodraco breviceps

Téléostéen à anti-gel de la famille des Bathydraconidés, espèce rarement capturée © Marino Vacchi