Mers Australes - Une mission scientifique en antartique

PORTRAITS DE SCIENTIFIQUES

Emmanuelle Sultan

dsdssd


Lieu d’exercice
Muséum National d'Histoire Naturelle
Département Milieux et Peuplements Aquatiques
LOCEAN-IPSL UMR7159 CNRS/IRD/UPMC/MNHN dans les locaux de Paris 6
75005 Paris

Pour quelles raisons embarquerez-vous à bord de la campagne CEAMARC ?

Mon rôle dans le programme est d'apporter une composante d'océanographie physique au programme CEAMARC. Un autre programme de recherche effectué dans le cadre de l'Année Polaire Internationale m'amène à embarquer pendant la campagne CEAMARC sur l'Astrolabe et non sur l'Aurora Australis. Cela nous permettra dans la zone d'activité commune de réaliser des mesures hydrologiques de la surface au fond afin d'affiner les réseaux.

Présente sur l'Astrolabe depuis le début de son utilisation en plateforme d'océanographie côtière (janvier 2003) sous l'impulsion des responsables du projet ICOTA (P. Koubbi et C. Ozouf), j'ai participé aux différentes améliorations des moyens de travail à la mer pour l'océanographie physique. Je serais à bord pour le programme ALBION pendant lequel un réseau fin de stations hydrologiques (mesures en continue de la température, de la salinité, de la pression et de l'oxygène de la surface au fond) sera réalisé au large de la côte Georges V et deux mouillages courantométriques seront déployés pour une durée d'un an dans les baies de Commonwealth et de Buchanan. Mon travail consiste à assister la responsable scientifique dans la coordination et la mise en œuvre du projet et sera centré à bord essentiellement sur les mesures hydrologiques.


Quels sont vos domaines de recherche actuels ?

Océanographe physicienne, ma spécialité est l'hydrologie c'est à dire l'étude et l'analyse des masses d'eau. Les questions de l'hydrologie sont:
Comment caractériser les masses d'eau? Comment sont elles formées? Comment circulent-elles? Comment peuvent-elles être modifiées? Quelles sont les conséquences des changements climatiques sur les masses d'eau et la circulation régionale et/ou générale?

Les thèmes de recherche sur lesquels je travaille sont :
1- Etude de la formation, de l'évolution et de la cascade d'eaux denses périantarctiques en zone de polynya côtière (zone libre de glace même en hiver) dans le cadre du programme ALBION (Adelie Land Bottom Watter and sea Ice interaction, composante française du groupe international API : Synoptic Antarctic Shelf-Slope Interaction) soutenu et financé par l'Institut polaire Paul Emile Victor et le CNRS (LEFE-IDAO).
2- Etude de l'impact des paramètres environnementaux (masses d'eau, vent, glace) sur l'écosystème antarctique dans le cadre du projet CEAMARC.


En quoi votre recherche s’inscrit-elle dans une problématique plus générale développée par votre équipe ?

Ces recherches s'inscrivent dans des problématiques plus générales développée au LOCEAN comme :
1- L'étude de la partie océanique du système climatique terrestre, sa variabilité et ses impacts aux échelles globales et régionales.
2- L'évolution de l'environnement océanique (hydrologie et chimie) et de ses ressources biologiques (biodiversité, ressources halieutiques) aux échelles régionales en relation avec la variabilité du système naturel ou forcé

Emmanuelle Sultan

Zoom /ressources/ressource_145.jpg

Emmanuelle Sultan