samedi 19 janvier 2008 à 16:00

L’Umitaka Maru enfin !

Par Patrice Pruvost. Correspondant à bord de l'Umitaka Maru

Ce matin, après quelques jours d'attente à Fremantle (Australie), l'Umitaka Maru arrive enfin au port. Nous sommes tous très impatients de découvrir ce navire dont nous parlons depuis plusieurs mois maintenant !


L’Umitaka maru dès son arrivée au quai © P. Pruvost.


Midi, nous nous dirigeons vers le navire afin d’effectuer notre première visite. Dès notre arrivée à bord, nous sommes reçus par Takashi Ishimaru, le chef de mission japonais et Graham Hosie, chef du programme CEAMARC.

Graham Hosie et Takashi Ishimaru, chef de mission (de dos, en blanc) discutent avec Philippe Koubbi © P. Pruvost.


Notre première préoccupation est de vérifier que notre matériel se trouve bien bord du navire. Nous avons préparé le matériel scientifique que nous embarquons à bord de l'Umitaka Maru plusieurs mois à l'avance. L’expédition de ce matériel jusqu'à Fremantle a été pris en charge l'IPEV.

Nous vérifions notre matériel © P. Pruvost.


Nous sommes soulagés de constater que seulement quelques heures après l'arrivée du navire à quai, tout notre matériel est déjà embarqué. Nous vérifions rapidement le contenu de la caisse. Puis nous examinons l'équipement qui nous est fourni pour la mission.

Equipage appelé pour la manoeuvre © P. Pruvost.


Après ces quelques vérifications, nous profitons de notre rapide passage sur le navire pour jeter un œil sur ses équipements scientifiques. Pendant que nous effectuons notre visite, l'équipage est appelé à la manœuvre pour préparer le matériel qui sera utilisé lors de cette campagne. Tous les membres d'équipage se réunissent en rang sur le pont arrière du navire avant de commencer le travail. Nous sommes très impressionnés d’une part par le nombre de personnes et d’autre part par la discipline qui règne. Il est vrai que l'Umitaka Maru est un navire école qui embarque de nombreux élèves officiers qui feront carrière soit dans la marine, soit dans la recherche océanographique.

Commentaire

 

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.