jeudi 14 février 2008 à 15:23

Gare au roulis !

Par Patrice Pruvost. Correspondant à bord de l'Umitaka Maru

La journée est calme. Nous sommes maintenant en plein Océan Austral. Nous progressons à 15 nœuds. Depuis le milieu de la nuit, nous recevons la mer par le travers. Les vagues qui arrivent sur le côté du navire, nous font rouler d'un bord sur l'autre.

Le navire prend régulièrement 20° de gîte d'un côté puis 10° de l'autre. Nous roulons d'autant plus le système anti-roulis du navire est en panne. Pendant que nous nous trouvions en Antarctique, des canalisations ont cassé suite au gel. L’équipage, malgré tous ses efforts, a été dans l’incapacité de les réparer.

Cadette à la barre de l'Umitaka Maru.


Nous devons donc faire attention en permanence ! Les sièges dérapent sur la moquette, les assiettes glissent sur les tables. Lorsque nous nous déplaçons, nous titubons sous l’effet du roulis ! Cette gymnastique permanente nous fatigue. Heureusement, pour le moment, le vent n’est pas trop fort, la houle est relativement faible.

Les journées sont un peu longues. Nous préparons nos rapports de fin de campagne. Cependant, nous sommes un peu désoeuvrés après ces journées intenses de récolte. Pour la première fois, je regarde un film sur mon ordinateur.

Cadets de veille sur la passerelle.


Nous avons hâte, maintenant, d'arriver et de retrouver la terre ferme afin de pouvoir marcher tranquillement. Pour notre traversée de retour, les cadets se relayent à la barre et veillent au bon déroulement du voyage. En effet, ce navire-école n'utilise jamais le pilote automatique !

Commentaire

 

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.