mercredi 23 janvier 2008 à 18:00

C'est le départ pour l'Umitaka Maru !

Par Patrice Pruvost. Correspondant à bord de l'Umitaka Maru

Aujourd'hui c'est enfin le jour du départ ! Après les formalités de douane, le navire appareille à 9 heures du matin comme initialement prévu. L'Umitaka Maru sort rapidement du port sans avoir recours aux remorqueurs qui aident souvent les navires de grandes tailles. Nous sentons beaucoup de professionnalisme et de rigueur parmi l'équipage. Tous les cadets sont à la manœuvre.


Officiers à la passerelle pendant les manoeuvre d'appareillage.

Cadets à la manoeuvre, © P. Pruvost.


L’équipage range très rapidement tout ce qui traîne encore et arrime fermement tout ce qui est susceptible de bouger. Aussitôt que le pilote débarque, le navire prend sa vitesse de croisière qui est de 17 nœuds, ce qui est assez rapide pour un navire.

Le bâteau pilote s'approche pour débarquer le pilote de l'Umitaka Maru.

Le moment du départ est un moment très fort que nous vivons chacun de façon différente ! Depuis plusieurs mois, nous nous sommes tous fortement impliqués et investis dans la préparation de ce voyage. Nous espérons que nous n'avons rien oublié ! Une fois partis, le moindre oubli peut se révéler catastrophique et nous devrons nous débrouiller pour compenser cette absence.

Nous sommes tous songeurs. Nous nous interrogeons sur le devenir de ces prochaines semaines. Quel type de météo allons nous avoir ? Allons nous réussir les objectifs que nous nous sommes fixés pour ce programme ? Comment allons nous nous adapter à la vie sur ce navire ?

Exercice d’abandon de l’Umitaka Maru, © P. Pruvost.


En ce début d'après midi, nous nous réunissons avec tous les membres d'équipage afin que chacun se présente. Dans la foulée, nous faisons l'exercice d'abandon du navire. Nous nous retrouvons donc une nouvelle fois sur le pont supérieur avec nos gilets de sauvetage et nos casques.

Graham prêt a abandonner le navire ! © P. Pruvost.


Patrice prêt a abandonner le navire, et avec le sourire ! © P. Koubbi.


Patrice et Jean-Henri attendent les consignes ! © P. Koubbi.


Il est 17h, heure du repas du soir, ce moment arrive un peu tôt pour nous. Nous finissons notre journée en nous réunissant afin d’établir les plans d'échantillonnages et définir les différentes équipes de travail.

Commentaire

 

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.